U.S. SAINT-THOMAS FOOTBALL (LABELLISE FFF) : site officiel du club de foot de LE HAVRE - footeo

DECOUVERTE..........Eric DUPAS......

28 novembre 2017 - 09:00

 

 

Nom : DUPAS Eric 

Surnom : Pas vraiment de surnom, certains m’appelle « Capitaine » ou « Cap’tain » 

Né le : 26 mars 1961

Fonction au club : Joueur

Joueur en catégorie : Vétérans

Clubs (précédents) : Aucun, j’ai toujours joué  à Saint Tho, c’est ma 49ème saison en tant que joueur au club.

Palmarès : Pas extraordinaire pour une si longue durée, mais quelques titres tout de même.

Champion du district en pupille, 2 ans de suite (je crois ou 1 en pupille et 1 en minime, je n’arrive pas à remettre la main sur mes médailles). Le titre le plus « prestigieux » c’est la coupe de France FSCF en 1981 (la première du club). Pour finir un titre de champion en vétérans, il y a une dizaine d’année.

Je crois que c’est tout, c’est peu en tant d’années mais pour moi c’est très bien.

Ton club formateur : Saint Tho, j’ai commencé en “poussins” à la Mare au Clerc

Ton club Pro préféré : Ca a été longtemps Nantes et Saint Etienne, mais maintenant le foot pro ne m’intéresse plus, trop d’argent. La majorité des joueurs ne sont plus que des « mercenaires » qui jouent pour l’argent et flamber avec.

Ton joueur Pro admiré : Plus jeune j’admirai Christian Lopez, c’était mon modèle. Il y avait aussi Marius Trésor, puis Laurent Blanc et maintenant ça serait Wendie Renard. Mais l’idole reste Christian Lopez, je m’identifiais à lui.

Les différents entraîneurs qui t’ont Coaché : La liste est longue, Georges Cavelier, Bernard Besnet, Roger Racine et Gilbert Trémel, Robert Marre, Jean-Paul Haucomat et Roger Leridel, Jean-Pierre Entrez, Bernardino Contardo, Gégène Ledorze, Dominique Leroy, Monsieur Raflé, Christian Ebran, Christian Aubin, Jean-Marc Le Men,… et bien entendu DINO et encore Roger Leridel

J’en oublie certainement qu’ils m’excusent

Les présidents qui t’ont marqué : Pour être honnête je ne suis pas assez impliqué dans la « politique » du club pour dire tel ou tel président était bon ou pas. La seul chose que je peux faire c’est citer les présidents dont je me souviens, Viévard (Bernard ou Michel je ne sais plus), Jean-Paul Haucomat, Bernardino Contardo, Vincent Loisel, Jean-Pierre Entrez et Eric Bérault. Désolé également pour ceux que j’aurais oubliés.

 Le coéquipier le plus talentueux avec qui tu as joué : Alain Besnet et Didier Fontaine 

Le coéquipier avec qui tu as le plus joué : J’hésite entre Christian Ebran et François Philippe. Christian a joué avec moi en cadet, en junior puis en vétérans quand il est revenu au club. François joue avec moi depuis  qu’il est arrivé au club, ça fait quelques années maintenant. Ça doit faire plus de 20 ans que je joue en série du matin puis en vétérans avec Dino. Mais il y aussi d’autres joueurs qui jouent depuis plus de dix ans avec moi, Bruno Berthe Pilon, Pascal Vaast, Jean-Marc Le Men, Christian Aubin, Benoit Raflé et puis il y a eu mon frère aussi, on a joué très longtemps ensemble 

 Le joueur le plus bosseur à l’entraînement : Moi … (rire)

Le plus « Gueulard » : J’en ai connu pas mal, mais actuellement c’est Fabien Levieux.  Dommage que Benoit ait arrêté …. J … Quoique Benoit ne « gueule » pas il conseille et encourage à sa manière …. J 

Ton plus beau but : Je n’en ai pas marqué beaucoup mais il y en a 3 dont je me souviens, le premier c’était en poussin ou pupille à La Hêtraie contre le Port, j’étais inter droit (hé oui on jouait en WM à l’époque…) et j’ai fait un pointu du droit avec mes chaussures de rugby en crampons cuirs cloutés et le ballon a fini en lucarne. Le deuxième c’était en Première en PH à Percepied contre les Municipaux, j’étais arrière gauche et j’ai tiré un coup franc près de la ligne de centre, j’ai voulu la mettre sur la tête de Patrick Fontaine au 18m, mais le ballon est passé au-dessus de sa tête, a rebondit une fois dans la surface et s’est logé dans la lucarne (encore une fois) et on a gagné 1 à 0. Le lendemain dans le journal, le titre de l’article était : « Tout s’est joué sur un coup de dé ». Le dernier encore  plus anecdotique, c’est lors de notre voyage en Italie pour Dino, il y a eu un pénalty que j‘ai tiré et marqué. On a perdu 4 à 1 mais j’étais très heureux d’avoir sauvé l’honneur pour Dino.

Ton but le plus important : Mon but contre les Municipaux car c’est celui de la victoire et relaté dans la presse locale, quoique le pénalty pour Dino est très important aussi pour moi.

Ton geste technique préféré : Le tacle

Lorsque tu tirais un pénalty, tu étais plutôt Panenka ou Bucheron : Ni l’un ni l’autre. Deux façons, la première c’est un ex-joueur D3 que j’avais comme prof de sport à l’école EDF de  Soissons qui me l’avait appris. 1 ou 2 pas d’élan, pas plus, et une frappe sèche au ras du poteau gauche. La seconde du plat du pied dans le petit filet gauche, avec un jeu de regard avec le goal pour lui faire croire l’inverse… J

Pire souvenir de footballeur : Sportivement je n’ai pas de mauvais souvenirs, j’ai marqué des buts contre mon camp, j’ai pris des valises, j’ai fait des bourdes qui ont coûté des buts, on a parfois perdu injustement, … mais tout ça ce n’est que du sport et un jeu, sur le coup ça fait râler mais après on oublie ou on prend ça à la rigolade.

 Je pense que mon plus mauvais souvenir sportif est à venir après cette saison, je crains d’être obligé d’arrêter contre ma volonté par manque de joueurs en vétérans. J’espérais continuer  à m’entrainer avec les copains, faire quelques matchs amicaux, dépanner s’il fallait en vétérans mais il semble qu’on ne sera plus assez pour pouvoir faire cela… Dommage !!!

Deux vrais mauvais souvenirs qui ne me concernent pas directement. Lors d’un match contre Harfleur Mayville, le goal adverse a eu un malaise à la mi-temps, les pompiers ont essayé de le ranimer pendant qu’on jouait la deuxième mi-temps mais en vain …. Ça laisse des traces.

Le second c’est, il y a 23 ans je crois, c’est le dernier match de Dino en tant que joueur, il est sorti avec  une fracture à la jambe (tibia ou péroné je crois), il avait 67ans….

Ton meilleur souvenir de footballeur : J’en ai plein ! Il y a la demi-finale de la coupe FSCF gagnée à Hendaye, l’avant et l’après, il y a le week-end en Italie pour Dino et les 80ans de Roger. Il y en plein d’autres mais ces trois-là sont les premiers qui me viennent à l’esprit et donc sont ceux qui m’ont le plus marqués.

Le joueur pro qui s’est identifié à toi : Christian Lopez. Des fois Benoit disait qu’il y avait Bernard Romby en moi, je ne suis pas sûr que ce soit un compliment, je préférais quand il disait Laurent Blanc J 

Le joueur parfait avec qui tu as joué : Didier Fontaine il était très fort techniquement, bonne vision du jeu, collectif, battant, calme, discret bref toutes les qualités d’un très bon footballeur. Je pense qu’il aurait pu largement jouer au-dessus.

Une anecdote dans ta carrière : Est-ce vraiment une anecdote ? J’ai failli ne pas entrer à EDF à cause du foot. En junior lors d’un entrainement, on préparait un match important contre Le Houlme. Lors du petit match de fin d’entrainement, Laurent Coudant frappe au but, en tant que défenseur je me suis interposé et pris le ballon dans l’œil droit. Pour ceux qui ont connu la frappe de Laurent, ils peuvent imaginer la suite. Je suis tombé à terre en perdant légèrement connaissance, le lendemain j’étais à l’hôpital avec le vitré décollé et un risque de décollement de la rétine. Je suis resté 1 semaine à l’hôpital dont 5 jours sans oreiller et interdiction de lever la tête même pour manger ou boire. Dix jours après je devais entrer à l’école EDF à Soissons mais avec 3 mois d’interdiction d’activité physique ils ne voulaient plus me prendre. J’ai eu de la chance, ils m’ont repris 6 mois plus tard. Pour l’anecdote, ce match qui était si important à l’époque et pour lequel Roger s’est déplacé à l’hôpital le dimanche après le match pour me donner le score, j’avoue qu’aujourd’hui je me souviens plus du résultat, comme quoi ce qui est important aujourd’hui …

Le président a défini ton rôle dans le club : quel est-il ? Non pas directement. Je suis joueur, et même si j’ai pris une licence  dirigeant pour donner un coup de main à l’école de foot, mon emploi du temps ne me permet pas d’être assidu. En fin de saison dernière j’ai dit à Serge de m’appeler s’il sait qu’un mercredi, il manquera de bonnes volontés. Je profite de cette interview pour lui rappeler que s’il a besoin ponctuellement, qu’il n’hésite pas à m’appeler.

 

………………………………

 

Eric vu par son président :

Eric Bérault :

L'évocation de notre ami Eric me fait plaisir car il symbolise à lui tout seul beaucoup de qualités et de valeurs que je souhaite véhiculer aux plus jeunes dans notre club : Fair-play, fidélité, courage, gentillesse. Etc.

 Eric fait partie des "dinosaures" du club, bientôt cinquante saisons qu'il défend les couleurs de Saint-Thomas sur tous les terrains. Cinquante saisons, oui, vous avez bien lu, et ce avec toujours la même envie, la même passion et la même sportivité. J'ai eu la chance de côtoyer le doyen de nos joueurs licenciés lorsque j'étais sénior, de jouer à ses côtés quelques saisons et son calme, sa faculté à rassurer ses coéquipiers et son envie de toujours relancer proprement étaient autant de bons conseils pour le jeune joueur que j'étais à l'époque. Aujourd'hui encore, en vétéran, malgré un âge avancé pour un footballeur, il a toujours ce même souci de bien jouer au ballon, d'encourager ses partenaires et de respecter l'adversaire. Eric est un joueur exemplaire qui doit servir d'exemple à tous. Très apprécié de ses copains partenaires et de ses coachs, Eric n'est pas le dernier à faire la fête après les matches, c'est un garçon joyeux et plein de dynamisme, pour qui la notion de groupe et d'amitié est essentielle.

 Jeune retraité, il a accepté à ma demande de donner un coup de main lorsqu'il le peut à l'Ecole de Foot. J'aimerais qu'il en fasse plus mais pris par ailleurs avec son association "Electriciens sans frontière", il passe beaucoup de temps à l'étranger pour œuvrer bénévolement auprès de ceux qui en ont le plus besoin, preuve encore de son état d'esprit et de sa générosité.

Pour terminer, j'aimerais vous dire que ce que j'apprécie sans doute par-dessus tout chez ce "mec", c'est sa franchise, et sa loyauté vis à vis du club. Il nous arrive d'échanger (des fois très longuement...) sur telle ou telle décision prise par le club. Parfois, Eric ne les approuve pas mais il m'exprime toujours son désaccord avec beaucoup de tact et de respect pour ceux qui les prennent car il est conscient que ce n'est pas toujours facile. Il ne se repend jamais derrière le dos de personne pour exprimer un désaccord ou une incompréhension, il vous le dit toujours les yeux dans les yeux et certains, parfois, feraient bien de s'inspirer de l'état d'esprit irréprochable de ce garçon remarquable à bien des égards...

 

Merci pour tout Eric et reviens nous vite de ta mission au bout du monde..

…………………………………………………

 

Eric vu par son Coach :

Jean Marc Lemen :

Capitaine emblématique des vétérans, on pourrait dire le roi Arthur et ses chevaliers.

​Une longévité au sein du club en tant que joueur et toujours une activité exemplaire,  il  mériterait une médaille pour sa loyauté.

Eric est un très bon défenseur avec un sens du placement irréprochable, une technique et une combativité qu’il a acquis au sein du club, avec un bon état d’esprit, ce qui en fait un joueur indispensable dans une équipe.

Souvent à l’origine d’organisation  d’évènements divers au sein de l’équipe,  ce qui permet d’avoir un groupe solidaire, une véritable  aubaine d’avoir un joueur comme lui dans une équipe mais ses coéquipiers font bien la paire avec lui.

Pour conclure,  Eric fait partie des anciens du club et de son histoire avec encore quelques belles années devant lui, un exemple pour les joueurs et le club.

Amitiés, Capitaine.  

…………………………………………………………………..

 

Eric vu par ses coéquipiers :

François Philippe :

« Libéro » si cela n’avait pas eu de conation politique cela lui irai très bien, car il est Libre le Bonhomme. Sur le terrain ça a toujours été la Classe, son placement et son expérience  font l’unanimité des équipes dans lesquelles Eric a joué et on en a fait un paquet tous les deux…

Il fait partie de l’histoire de ce club (finaliste à Bayonne dans les 80  et défaitiste bien des années plus tard dans la même ville)

Humble comme très peu d’homme en dehors des terrains, sur le pré c’est un capitaine qui ne lâche rien et n’hésitent pas à rendre coup pour coup lorsqu’il aperçoit une injustice.

Je crois qu’il est pour beaucoup dans la cohésion des groupes et les relations jeunes / « vieux » comme il aime se nommer maintenant.

Difficile de ne pas aussi évoquer le fait que je le sais heureux en amour et en famille avec ses enfants et petits-enfants.

 Enfin, je souhaite à tous d’avoir un équipier, un pote comme Eric que ce soit Cul nu ou en survêtement textile de Saint Thomas je le suivrai au bout de l’aventure.

 

Bruno Bertet-Pilon :

Au niveau football, c’est le libero prêt à intervenir en dernier recours avec la vision du jeu et tout l’engagement nécessaire,  quitte à être parfois un peu rugueux (ce qui avec l’âge à tendance à disparaitre), je l’ai même vu faire des montées héroïque pour aller marquer un  but, mais il monte beaucoup moins ces dernières années. C’est un battant positif, jamais je ne l’ai entendu se plaindre ou ronchonner sur le terrain, notre capitaine

 

En ce qui concerne le bonhomme, c’est le roi du jeu de mot, mais  il faut l’observer avec un peu plus d’attention, car sans faire de bruit, tout comme sur le terrain, l’animal est dans l’action et nous a organisé plusieurs déplacements footballistiques et même un séjour en Italie aidé notamment par François Philipe et Jef .

Çà c’est la partie loisir car il est aussi et surtout impliqué dans  des actions humanitaire et notamment électricien sans frontière https://www.electriciens-sans-frontieres.org/

Même si notre équipe de vétérans peine à obtenir des victoires, il a su partager son envie de longévité dans la compétition avec une bande de copains heureux de se retrouver  avec un mec fédérateur plein d’humanité ‘’son journal favori ‘’ =)

 

Christian Ebran :

Eric c'est un vrai copain, un pote depuis nos années juniors, il est toujours le premier à organiser des sorties avec les vétérans sans oublier de rendre hommage aux dirigeants qui l'ont accompagné durant toutes ces années, Hé oui mon pote il commence à se faire vieux mais il est toujours présent sur les terrains.

Au niveau footballistique, il ne va pas très vite mais compense par son sens du placement et c'est lui le patron de la défense, son comportement est irréprochable et je ne me souviens qu'il ait pris un carton lors des nombreux matchs que nous avons joué ensemble

Egalement un grand bravo pour son engagement au sein des électriciens sans frontières.

Commentaires

Eric DUPAS 2 décembre 2017 02:20

Oui c'est vrai que ça réveille beaucoup de bons souvenirs. Mais je ne m'attendais vraiment pas à autant d'éloges et de commentaires. Très très agréablement surpris et très souvent ému. merci à toi de me l'avoir proposé et d'avoir insisté un peu. Et encore merci à tous pour vos commentaires.

Staff
saint-thomas
saint-thomas 1 décembre 2017 22:57

Les bons souvenirs resurgissent......Hendaye...c'était quelque chose Tu vois, Eric, ton interview n'était pas trop long puisque on continue à remplir cet article "Découverte" et bien sur tu m'en vois ravi.....preuve qu'il fallait le faire !!!!!! et je ne suis pas mécontent de te l'avoir proposé......merci encore

Eric DUPAS 1 décembre 2017 20:40

Merci Jean-Pierre pour message chaleureux et sympathique. Quant à ton allusion, il me semble que je n'étais le seul à ne pas être mauvais .... :-) :-) :-) si tu vois ce que je veut dire .. :-) Par contre je crains que cette saison soit la dernière, je ne suis pas sûr qu'on aura un effectif suffisant pour continuer l'an prochain. Encore MERCI pour message et bonne continuation à toi également au sein club où tu fais un boulot phénoménal et participes grandement à son bon fonctionnement et sa longévité.

Staff
JPF
JPF 1 décembre 2017 14:57

Excellent article et surtout un très bel hommage rendu à notre ami Eric qui le mérite amplement. Ayant participé avec lui, en 1981, à la 1/2 finale de la Coupe FSCF, à Hendaye, je peux témoigner qu'il n'y a pas qu'au football qu'il est bon! Je sais qu'Eric comprendra parfaitement à quoi je fais allusion. Je te souhaite une bonne continuation au sein du club et aussi sur les terrains.

Eric DUPAS 30 novembre 2017 17:27

Merci Marc, oui c'est vrai, on ne dit pas assez aux gens le bien qu'on pense d'eux.

Eric DUPAS 30 novembre 2017 17:25

Merci Dimitri, c'est gentil. Mais tu sais t'occuper, comme tu le fais avec passion, patience et pédagogie, des tous petits à ton age c'est rare et ça montre ta belle et bonne mentalité. Bravo à toi tu fais du bon boulot. Quant aux petits ponts, c'est peut être arrivé 1 fois ou 2, mais c'était mon côté humain pour te faire plaisir .... :-) :-) :-)

Dimitri Lebas 30 novembre 2017 16:25

Une bonne personne qui mérite des éloges . Je m'en rappelle quand il venait nous aider avec les tout petits . ( rappelle toi Eric les petit pont que je te mettais mdr) A bientôt Eric

MARC LEBIGOT 30 novembre 2017 10:33

C’est mieux de recevoir des éloges de son vivant car bien souvent on les fait quand les gens ne sont plus de ce monde malheureusement.

Eric DUPAS 28 novembre 2017 19:54

Ben un grand MERCI les copains, je suis un peu gêné d'autant d'éloges qui sont un peu exagérées à mon avis. Vous avez bien enjolivé les choses . Je ne sais quoi dire d'autre, encore MERCI à tous, mais il ne faut pas oublier que sans vous et tous les bénévoles du club, je ne serai pas là à jouer encore à mon âge .....MERCI et à bientôt

Claude Chédru 28 novembre 2017 14:39

Que d'éloges mais tellement méritées pour un garçon que je connais peu {pas assez) mais que j'apprécie et respecte énormément.A + collègue

CONCOURS 2017/2018

JOURNEE PARTENARIAT"  

 

 

Le gagnant de cette 23ème journée est :


 

XXXX


 Le bon d'achat (Cave Maritime (10 €)  

sera à retirer le lundi 18/12/2017 à partir de 18h au Club House terrain Delamare

ou

Contact auprès de Jean Donckèle  (06.12.55.96.79)

CONCOURS DE PRONOS....SAISON 2016/2017

CONCOURS DE PRONOSTICS

SAISON 2017/2018

 

Sur 58 pronostiqueurs incrits

 47 sont encore actifs

 

35 n'ont pas encore validé cette

 

24ème journée 

PRONOS SAISON 2017/2018......IL VOUS RESTE....